Traitement contre la glaucome | Goes Chirurgie Oculaire
Endommagement du nerf optique

Le Glaucome

Le glaucome est une maladie qui endommage le nerf optique. Si le nerf optique est malade, le champ de vision disparaitra. Il existe plusieurs sortes de glaucome, donc, il existe différentes manières de le soigner.

Heureusement, des dépistages et traitements précoces du glaucome peuvent épargner la vue de façon à ce que vous puissiez jouir pleinement de la vie.

Pour bien comprendre comment le glaucome peut atteindre votre vue, il est important de comprendre la structure de l’œil. Un œil sain est rempli d’une substance liquide transparente, appelée « humeur aqueuse ». Ce liquide circule dans le compartiment antérieur de l’œil. Pour garder une pression continue, l’œil produit une certaine quantité d’humeur aqueuse. Une quantité égale à celle produite est en même temps évacuée par l’angle de la chambre antérieure à travers un petit réseau de pores, appelé trabéculum (un filet). Si vous avez un glaucome à angle ouvert, vous avez un problème au niveau du système d’évacuation. Là, la pression augmente, comme s’il s’agissait d’une pression mécanique occasionnée à l’arrière de l’œil au niveau du nerf optique. Cette situation engendre des dégâts au niveau des petites fibres qui circulent dans le nerf optique.

Le Glaucome

€??? / œil

Voulez-vous plus d'informations ?

N'hésitez pas de nous contacter.

Différentes formes de glaucome

La variété la plus fréquente du glaucome s’appelle « Le glaucome chronique à angle ouvert ». Cette affection se déclare lorsque le système d’évacuation de la chambre antérieure s’affaiblit petit à petit à l’avant de l’œil. Il est important de savoir que la pression de votre œil est complètement indépendante de votre tension artérielle, que la pression de votre œil n’est en rien influencée par le surmenage.

Une autre variété de glaucome, celle-ci moins fréquente, est « Le glaucome à angle fermé ». Cette affection se déclare lorsque le système d’évacuation de la chambre antérieure se ferme complètement à l’avant de l’œil. L’iris est poussé vers l’avant, ce qui pourrait complètement bloquer la chambre antérieure de l’œil. En particulier les personnes d’origine asiatique ou des personnes d’une presbytie forte courent ici un très grand risque.

Ce qui compte pour le traitement de ces 2 formes de glaucome, c’est la pression de l’œil qui doit toujours diminuer.

Traitement

La première étape dans le traitement du glaucome est le dépistage précoce. Un début furtif de la maladie qui passe inaperçu est un des gros problèmes du glaucome chronique à angle ouvert. Aucun insigne ou aucune plainte subjective ne peut absolument pas indiquer que cette maladie apparaît. C’est la raison pour laquelle il faut absolument passer régulièrement un contrôle de routine, surtout à partir de 45 ans.

Facteurs à risque

La gravité du glaucome augmente avec l’âge.
Les personnes avec une haute pression de l’œil courent un grand risque de souffrir du glaucome chronique à angle ouvert.
Si d’autres membres de la famille souffrent de cette même affection, vous aussi vous courez un grand risque
Les patients d’origine africaine sont un groupe à risque, ils sont sensibles au développement du glaucome chronique à angle ouvert.
Les personnes qui ont eu une lésion oculaire, font partie aussi du groupe à risque, tout comme les diabétiques et les personnes atteintes de la myopie.

Examen

Lorsque nous effectuons un examen du glaucome, nous mesurons la pression de l’œil, nous examinons les canaux d’évacuation de l’œil, nous vérifions la lentille, nous évaluons le nerf optique pour voir si rien n’est endommagé. Par la suite, nous effectuons un contrôle du champ de vision.

Un nerf optique normal est composé de plus de 1 million de petites fibres nerveuses. Le glaucome chronique à angle ouvert perd progressivement beaucoup de ces petites fibres nerveuses, d’où l’apparence du nerf optique se transforme petit à petit. En terme médical, on l’appelle « ventouse » (cupping). Lorsque les ventouses s’accroissent, il se développe des taches aveugles dans le champ de vision.

Les ophtalmologues utilisent une technique qui s’appelle « Exploration du champ visuel ». Cette recherche sert à dépister dès le début des taches aveugles du champ visuel qui ne sont pas perçues. Les résultats de ces recherches démontrent si et où le champ visuel est altéré. Il se pourrait que vous-même, vous n’étiez pas au courant de ces taches aveugles.

Au début de l’affection du glaucome chronique à angle ouvert, votre champ de vision est encore complètement normal. Lorsque le nerf optique continue à se détériorer, apparaissent progressivement des taches aveugles dans les champs visuels. Ces taches aveugles passent inaperçues durant vos activités quotidiennes jusqu’au moment où le nerf optique sera touché. Lorsque toutes les fibres nerveuses du nerf optique dépérissent, vous êtes atteint de cécité (aveugle). Il n’existe aucun remède contre le glaucome ; cependant, nous faisons de notre mieux pour interrompre toute érosion du nerf optique en diminuant la pression de l’œil. Par la même occasion, il sera possible d’interrompre d’autres affections en cours qui procurent une perte de vue ou une augmentation de taches aveugles du champ de vision. Une étude récente de « l’hypertension oculaire » prouve que des personnes avec une haute pression oculaire, néanmoins sans présence du glaucome chronique à angle ouvert, elles aussi, ont intérêt à se faire traiter anticipativement.

C’est la raison pour laquelle il est très important de voir régulièrement un oculiste à partir d’un certain âge, surtout lorsque vous courez un grand risque d’être sujet au développement du glaucome chronique à angle ouvert. À partir du moment où le glaucome est diagnostiqué, c’est un travail hebdomadaire en équipe entre vous et votre oculiste.
La meilleure façon de traiter le glaucome est l’utilisation de gouttes ophtalmiques. Celles-ci ont pour but de diminuer la pression de l’œil d’une ou 2 manières : ou bien en diminuant l’humeur aqueuse, ou bien en traitant le système d’évacuation.

Lorsque des gouttes ophtalmiques vous ont été prescrites pour le traitement du glaucome chronique à angle ouvert, il sera très important d’instiller minutieusement tous les jours, comme prescrit. Après l’instillation, il est conseillé de garder les yeux fermés 30 sec. Entre-temps, vous pouvez pratiquer un petit massage avec l’index sur le canal lacrymal du côté intérieur de votre œil ; il vous évitera de ressentir des désagréments corporels. Comme par exemple, nous pensons à une diminution de la fréquence cardiaque ou à de la fatigue.

Tout comme n’importe quel médicament systématique, le collyre contre le glaucome peut avoir des effets secondaires. Nous pensons ici à l’apparition d’yeux rouges ou à l’apparition d’un léger changement de couleur de la pupille. Voici d’autres effets secondaires : une diminution du rythme cardiaque et des problèmes respiratoires. Votre ophtalmologue vous prescrira le collyre le mieux adapté à votre cas. C’est la raison pour laquelle votre ophtalmologue doit connaître votre situation médicale et de l’absorption de vos médicaments. C’est pourquoi nous vous demandons de nous remettre une liste à chaque consultation, avec toutes les médications en cours. Informez votre médecin généraliste de votre traitement contre le glaucome.

Dans certains cas, on utilise la chirurgie au laser pour diminuer la pression de l’œil. Par ce moyen, l’évacuation de l’humeur aqueuse est réduite. Ce type de chirurgie au laser s’appelle « la trabéculoplastie ». (LTP laser trabeculoplasty) Pour les personnes qui souffrent du glaucome à angle fermé, ce type de chirurgie au laser s’appelle « l’iridoplastie ». Ce laser consiste à faire une petite ouverture dans l’iris afin de faciliter l’évacuation de la chambre antérieure dans le trabéculum. Si plus aucun collyre ou une chirurgie au laser ne suffit à réduire la pression de l’œil, on envisage alors une opération chirurgicale. Cette chirurgie s’appelle « la trabéculectomie ». Le but de cette opération est de créer un nouveau filtre au niveau de l’œil, de façon à ce que l’humeur aqueuse de la chambre antérieure puisse s’écouler par d’autres voies. En fin de compte, la pression de l’œil continuera à diminuer. L’humeur aqueuse de la chambre antérieure est drainée vers un nouveau système de filtration, ce que nous appelons « une saigné ». En général, cette saigné est caché sous la paupière supérieure. La création de la saigné a pour but de favoriser l’évacuation de l’humeur aqueuse de la chambre antérieure pour que la pression de l’œil diminue enfin. La chirurgie du glaucome est une chirurgie spécifiquement ambulante ; autrement dit, il n’y pas d’hospitalisation. Des complications pour ce genre d’opération sont rares. Il va de soi que, comme pour chaque opération, il existe un risque minime. Nous pensons surtout à un saignement postopératoire qui pourrait se manifester ou à une infection. Il est possible qu’après l’opération, il faille devoir continuer le traitement médicamenteux du glaucome ou de subir une nouvelle opération. Le résultat final dépendra de l’évolution de votre guérison car évidemment, elle n’est pas identique chez tous les patients.

Conclusion

La perte de la vision due à la suite du glaucome peut être dépistée ; surtout lorsque la présence du glaucome chronique à angle ouvert est décelé à temps et diagnostiqué. Heureusement, il existe plusieurs moyens de traiter le glaucome. Malgré les effets secondaires le fait que le traitement médical ou chirurgical puisse avoir, ils s’affaibliront vis-à-vis des désavantages que vous éprouverez si le glaucome chronique à angle ouvert n’est pas traité. Le glaucome chronique à angle ouvert non traité engendrera inévitablement la perte visuelle.

Si vous êtes à risque du glaucome chronique à angle ouvert, n’hésitez surtout pas à consulter votre ophtalmologue régulièrement. La présence du glaucome chronique à angle ouvert diagnostiqué chez vous exige un travail d’équipe entre vous et votre ophtalmologue. Il vous prescrira les médicaments conformes ; cependant il est très important pour vous de suivre à la lettre les directives pour une instillation correcte. Si vous traitez le glaucome de la bonne manière, vous aurez toutes les chances que le glaucome ne vous empêchera pas d’admirer le monde autour de vous.

Voulez-vous plus d'informations ?

N'hésitez pas de nous contacter.